samedi, novembre 04, 2006

Triste statistique

Un de mes amis «non-vétérinaire» me demandait récemment si le taux de suicide était élevé chez les vétérinaire. Bien que je ne connaisse pas les chiffres pour le Québec, un article publié en 2005 dans la revue britannique The Veterinary Record rapportait que le taux de suicide de la profession vétérinaire au Royaume-Uni était près de quatre fois supérieure à celui de la population générale et le double de celui des autres professions médicales comme les dentistes et les médecins. Rien ne permet de croire que les statistiques sont plus encourageantes au Québec où le taux de suicide général est déjà parmi les plus élevés au monde. Plusieurs facteurs, tels que le stress induit par la pratique quotidienne, la banalisation de la mort en lien avec les euthanasies fréquentes et l'accès facile à des drogues létales peuvent sans doute expliquer, du moins en partie, ces chiffres alarmants. Quelques pistes de solution pour réduire ce taux sont également évoquées dans la même publication.

2 Comments:

Blogger Biliographie du suicide said...

bonjour,
il existe un effet statisque. Le fait de s'intéresser à la question fait la lumière sur quelque chose qui existait déjà, mais méconnu.
A vous
Pour Ophélie: http://bibliosuicide.blogspot.com/

1:32 AM  
Anonymous adib said...

hmmm....interressant!
je crois avoir entendu d'un ou deux cas de suicide de vétérinaire en tunisie...la tunisie etant un pays musulman et le suicide consideré comme un peche capital, cette partqiue n'est pas tres repondue chez nous meme dans la population, je chercherai a avoir les stats!

mais par contre le taux de divorce, de depression nerveuses est assez important...en plus un autre probleme rencontre le veto tunisien: les maigres revenus et le non payement des visites et des acts!

5:13 PM  

Publier un commentaire

<< Home