jeudi, mars 02, 2006

Augmentation des cas de rage à Beijing

Les cas de rage humaine se multiplient depuis quelques années dans la capitale chinoise. Cette augmentation serait directement liée à la popularité croissante des animaux de compagnie (chiens et chats) à Beijing. Récemment, le décès d'une jeune chinoise mordue par son chiot non-vacciné de 6 mois rappellait bien tristement l'importance de ce problème croissant de santé publique.

Bien que leurs voisins (birmans et laotiens notamment) soient sceptiques quant à l'usage auquel les chinois destinent leurs chiens domestiques, j'ai pu constaté avec étonnement, lors de mon récent voyage en Asie, la popularité des petits «chiens mordeurs aux pattes croches» (Pékinois, Lhasa Apso, Shih Tzu, Pug) dans les milieux urbains du sud-ouest de la Chine (province du Yunan) .

Pug dans un panier de vélo (Kunming)

2 Comments:

Anonymous Philippe said...

Ce qui m'a toujours étonné, c'est que les agences de voyage conseillent des traitement anti palu, des vaccins contre les hépatites et méningite, mais on parle très peu de la rage ... pourtant il y en a ne serait-ce qu'en Afrique du Nord

3:07 AM  
Blogger carmele said...

Au Québec, les cliniques de santé-voyage recommandent la vaccination aux gens qui voyagent pour une longue durée en milieu rural ou aux personnes qui auront un contact avec des animaux (stagiaires, vétérinaires coopérants, etc.). Mais les cas urbains posent la question, très pertinente, de la vaccination pour le simple voyageur, particulièrement dans les pays où la prophylaxie post-exposition n'est pas facilement accessible.

12:54 AM  

Publier un commentaire

<< Home